Kubo et l'armure magique : une petite dose de rêve

8 sep. 2017

insert_comment0

Kubo, c'est un dessin animé. Enfin non, plus précisément, c'est un long métrage d'animation, réalisé en stop-motion. Pour ceux du fond, le stop-motion ça consiste à placer des éléments, prendre une photo, tout décaler trèèès légèrement, reprendre une photo, etc. Genre travail de titan, pour 15 secondes de film.

Et Kubo, ça dure 1 HEURE ET 42 MINUTES.

Accrochez-vous, le voyage va être magique.

Kubo

Kubo, une aventure musicale (et poétique)

Kubo a un petit pouvoir magique. Grâce à son instrument de musique (on me souffle dans l'oreillette qu'il s'agit d'un shamisen), il donne vie à des personnages en origami. Grâce à ce don, et aux histoires incroyables qu'il raconte sur la place du marché, il gagne plus ou moins de quoi survivre, et s'occuper de sa mère. Sa mère, justement, a l'air d'être perdue dans la folie, mais s'accroche avec l'énergie du désespoir à un avertissement qu'elle répète à Kubo : il ne doit jamais rester dehors lorsque la nuit tombe.

Évidemment, arrive le jour (ou plutôt la nuit), où Kubo se retrouve hors de chez lui après le coucher du soleil. Son horrible grand-père, qui n'est autre que le Roi Lune, le repère, et le fait pourchasser par ses filles pour lui voler son seul œil valide. Après la destruction de son village, Kubo part en quête de l'armure magique qui aurait été créée par son père, et que lui permettrait d'affronter le Roi Lune

Kubo

L'affiche du film

Pourquoi on a aimé Kubo ?

J'ai posé la question a Monsieur Chat, qui a aimé autant que moi. Réponse : «Chai pas, c'est cool, c'est tout». (Pour sa défense, il est en plein boulot et a autre chose à faire que de répondre à mes interview improvisées).

Du coup, je vais vous dire pourquoi moi j'ai aimé, en essayant de développer un peu plus que «c'est cool».

Le stop-motion

Je suis restée scotchée par la beauté du film. Et par le travail réalisé. On en prend plein les yeux, ça invite au rêve, au dépaysement, gros effet wahou.

Je me suis sentie happée par le film, j'avais l'impression d'être aux côtés de Kubo, de parcourir le monde avec lui. J'avais envie d'écouter et de regarder ses histoires peuplées de personnages en origami.

Kubo c'est un film qu'on peut commencer à regarder un peu par hasard, et qui ne nous lâche plus jusqu'à la fin.

Les personnages

Personnages Kubo

Outre Kubo, qui est très attachant, on retrouve deux personnages principaux qui apporte une touche d'humour à l'histoire. Dans sa quête, Kubo est accompagné par Singe (son petit totem qui est devenu vivant), et par Scarabée, un drôle de personnage amnésique qui était un samouraï avant de se faire transformer en scarabée à taille humaine.

Ensemble, ils vont affronter divers obstacles, et un lien très fort va naître entre eux.

Je ne vais pas vous raconter l'histoire en détail, parce qu'elle est très belle, et elle mérite d'être découverte en regardant le film. Préparez-vous juste à passer un excellent moment ! Je vous laisse avec une vidéo du making-of : c'est très impressionnant !

Commentaires

Soyez le premier à commenter.