Retour sur le cododo

24 mai 2017

insert_comment0

Le cododo ici, c'est terminé ! Du coup c'est l'occasion de faire un petit point sur cette pratique. Ce qui nous a plu, ce qui nous a moins plu, combien de temps ça a duré, comment, pourquoi...

Cododo et allaitement : duo gagnant pour une flemmarde

L'allaitement me tenait vraiment à cœur. Maiiis mon sommeil me tient à cœur aussi, en fait. Donc rapidement, j'avais prévenu Monsieur Chat : le bébé dormira dans notre chambre, parce que je ne vais pas m'amuser à faire des allers-retours 1000 fois par nuit. 

On a eu la chance de pouvoir emprunter un super berceau cododo (le modèle Aladdin, de Geuther), et nous avions pile la place pour le glisser de mon côté du lit. 

Berceau cododo

Le berceau Geuther, avec un côté amovible

Au début, je m'embêtais quand même à m'asseoir, pour que Mini Chat ait une bonne position pour téter, pour voir ce que je faisais, pour éponger les petits débordements de lait. Du coup, malgré le cododo et le fait de rester dans mon lit, j'étais quand même assez fatiguée.

Rapidement, j'ai compris que le duo berceau cododo/allaitement me permettait de faire mieux : quand Mini Chat se réveillait, je la faisais glisser jusqu'à moi, tout doucement, je l'allaitais allongée, et quand elle avait fini, hop, je la repoussais tout doucement dans son berceau. 

Chaton

Mini Chat après avoir tété, vue d'artiste

Avantages : Mini Chat n'était pas trop stimulée, donc elle ne se réveillait pas totalement, on réveillait moins Monsieur Chat, et point bonus : je pouvais somnoler pendant la tétée. Beaucoup moins de fatigue pour tout le monde !

Le cododo : pour qui, pourquoi, quels inconvénients ?

Commençons par les inconvénients, parce qu'il y en a quand même. Un nouveau-né, ça fait PLEIN de petits bruits quand ça dort. Ça tétouille, ça couine, ça miaule, ça soupire, ça s'agite... Bref, c'est chiant. Et quand on a le sommeil léger (et une jeune maman a le sommeil TRÈS léger), ça peut vite devenir extrêmement agaçant.

Autre inconvénient : niveau intimité conjugale, on repassera... Difficile de se retrouver en tant que couple quand il y a un petit être baveux collé au lit. 

Il y a aussi les micro-réveils : on sait pas trop si le bébé est réveillé, mais il commence à faire trop de bruit, alors dans le doute, hop, au sein ! C'est réconfortant pour le bébé, ça permet à tout le monde de continuer à dormir, mais est-ce que ça l'aide à trouver un bon rythme de sommeil et à faire la différence jour/nuit ? Je n'en suis pas sûre.

Par contre, ça permet, couplé à l'allaitement, d'avoir des réveils beaucoup plus courts la nuit : pas besoin de préparer le bib' (ni de le faire chauffer le cas échéant), pas besoin de sortir du lit, d'allumer la lumière...

Jusqu'à quel âge faire du cododo ?

Comme à peu près tout ce qui concerne les bébés, il n'y a pas de règles absolue. Tant que ça vous convient, pourquoi ne pas continuer ? Ici, vers les 5 mois de Mini Chat, on a tenté de la faire dormir dans sa chambre. Entre 21h et 1h du matin, j'ai du me lever 4 fois. A 1h, je l'ai prise dans mes bras, j'ai fait rouler son berceau jusqu'à notre chambre, et on a recommencé le cododo. Elle n'était visiblement pas prête à dormir seule.

On a ré-essayé 15 jours plus tard, et même si elle s'est réveillée 4 fois la première nuit, ça c'est plutôt bien passé. Au fil des nuits, les réveils se sont espacés, et étaient moins fréquents. Clairement, au début, c'était beaucoup plus fatigant pour moi : au lieu de juste la rapprocher de moi, et la laisser attraper le sein, il fallait que je me lève pour aller dans sa chambre, que j'attende qu'elle ait vraiment fini de manger avant de la reposer dans son lit, que je retourne me coucher et... Que j'attende que le sommeil revienne. Dur. Mais entre les tétées, mon sommeil était plus profond, et plus réparateur.

Maintenant, à bientôt 7 mois, Mini Chat dort dans sa chambre toutes les nuits (et est même passée dans un lit de "grande"). Elle se réveille encore parfois, 1 fois, 2 fois, 3 fois ou plus en cas de nuit-de-l'enfer-les-dents-c'est-de-la-merde. 

La sécurité avant tout : pourquoi le cododo n'est pas dangereux

"Le cododo c'est dangereux, tu risques d'écraser ton bébé en dormant"

"Le cododo c'est dangereux, ton bébé peut s'étouffer dans ta couette"

"Le cododo, ça donne de mauvaises habitudes, ton enfant ne sera jamais autonome"

"Le cododo, ça fait des enfants capricieux"

"Le cododo, c'est vraiment une mauvaise idée, tu n'arriveras jamais à faire dormir ton bébé dans sa chambre après"

Stop

Pratiqué dans de bonnes conditions, le cododo n'est pas dangereux. Au contraire même, ça peut souvent apaiser le bébé, qui sent la proximité de ses parents, et rassurer les parents. 

On retrouve les précautions à prendre sur le site coordination-allaitement

- famille de non fumeurs (y compris tabagisme pendant la grossesse),
- parents sobres, qui ne consomment pas de produits altérant le niveau d’éveil,
- bébé en bonne santé,
- bébé couché sur le dos,
- bébé peu couvert (éviter qu’il n’ait trop chaud),
- la mère et l’enfant partagent un endroit sans objets, sans creux et sans interstices qui pourraient nuire à la respiration de l’enfant.

Et surtout, surtout, on n'écoute pas les empêcheurs de tourner en rond. 

Sérieusement quoi. Si des jeunes parents ne vous demandent pas votre avis, ou des conseils, c'est qu'ils n'en veulent pas, ou n'en ont pas besoin. Alors lâchez leur la grappe. Chacun fait ses choix éducatifs, et ce n'est pas parce qu'ils sont différents des votre qu'ils sont moins bien, ou moins légitimes. 

Commentaires

Soyez le premier à commenter.