Le séjour à la maternité : la fatigue à l'état pur

14 avr. 2017

insert_comment1

On m'avait prévenue : à la maternité, tu ne te reposes pas. Et pour une fois, un cliché s'est avéré (malheureusement) exact !

Quelques heures après mon accouchement, nous avons été emmenés dans « ma » chambre. Une chambre tout à fait classique, avec un lit pour moi, le petit berceau en plastique pour Mini Chat, une salle d'eau, et un coin table à langer/lavabo. On s'installe, complètement crevés après la nuit passée. J'ai droit à une petite collation, parce que c'est trop tard pour avoir un plateau déjeuner. Et le grand défilé commence, celui qui va durer pendant les 4 jours que nous passerons ici : sages-femmes, auxiliaires de puériculture, pédiatre, infirmières… Entre les soins le matin, les changements d'équipes, les vérifications pour détecter la jaunisse… Ca n'arrête pas. Et loi de Murphy oblige, c'est toujours au moment où tu réussis à t'endormir/à endormir ton bébé que quelqu'un passe et réveille tout le monde.  

Tous les matins j'ai donc le droit de me faire appuyer sur le ventre, comme après l'accouchement. Je récupère ma petite boîte avec les différents anti-douleurs, je suis interrogée sur le nombre de tétées (euh… plein ?), le nombre de couches changées, et ce qu'il y avait dedans (demandez au papa !), et surtout « Ca va, vous arrivez à vous reposer ? »

Ahahah.

Bah non. A chaque fois que je pourrais, mon bébé a faim, ou quelqu'un entre dans la chambre, ou il faut aller à la nurserie pour lui donner son bain/faire une prise de sang/la peser. Sans compter les 3 plateaux-repas par jour.

Donc pas de repos. Mais au moins, pas besoin de faire à manger, avec ces fameux plateaux-repas ! C'est sûr, ça ne fatigue pas de se faire apporter son petit-déjeuner/déjeuner/dîner. Mais quand c'est dégueu, ça ne redonne pas vraiment de forces non plus. Monsieur Chat est allé plusieurs fois faire des courses, pour m'acheter des sandwiches, des tranches de jambon sec, du saucisson, n'importe quoi d'un peu plus sexy que, disons, de la purée de carottes avec quelque chose qui ressemble à une omelette.

J'ai de la chance : Monsieur Chat pouvait rester avec moi pendant tout mon séjour. Il dormait sur place, et repassait chez nous dans la journée pour prendre une douche/nourrir les chats/faire une petite sieste. C'était beaucoup plus facile de le laisser partir quelques heures en pleine journée que le soir. Quand il était là, c'est lui qui gérait les couches, puisque, allaitement oblige, je gérais tous les repas. On allait donner le bain tous les deux, il se chargeait d'appeler au secours quand je galérais trop avec une mise au sein, bref, le soutien parfait. Avec du recul, je me demande comment j'aurais fait si j'avais été toute seule.  

[Petit aparté : On avait décidé de ne pas avoir de visites à la maternité. Enfin, moi toute seule, j'avais imposé ma décision de ne voir personne à la maternité. Parce que je me doutais qu'après l'accouchement, avec la fatigue, la découverte de MiniChat, la mise en place de l'allaitement, j'allais avoir envie (et besoin) de calme. Et d'être dans une petite bulle, avec Monsieur Chat. Quand j'ai prévenu tout le monde, bieeen avant mon accouchement, que je ne voulais personne à la maternité, je suis un peu passée pour une sauvage. "Quoiii ? Mais ça se fait pas ?!" "Hin hin, tu verras, tu changeras d'avis, tu voudras voir des gens".

J'ai pas changé d'avis. J'ai pas eu envie de voir des gens. J'en avais rien à foutre de savoir que "ça se fait pas". Mon accouchement, mon choix.]

Plus le temps passait, plus je bouillais d'impatience à l'idée de rentrer chez nous. D'être tranquilles, de trouver nos marques, de retrouver le calme. J'ai accouché un samedi matin, on est sorti le mercredi midi, avec bonheur et soulagement.

Attention hein ! Le personnel de la maternité a été très agréable, l'équipe soignante était disponible et à l'écoute, je n'ai rien à leur reprocher. C'est juste le défilé incessant qui me pousse à me dire que pour Numérobis, je demanderai une sortie anticipée…

Commentaires


Solstyce :

Quel courage d'avoir su imposer ton/votre souhait de non-visites à la maternité ! Je t'admire!
De mon côté, ayant accouché à 23h15 un dimanche, j'avais juste dit "pas de visite le lundi et juste nos parents les jours suivants" et ça a eu l'effet d'une bombe 😄