J'ai testé pour vous : les couches lavables !

3 mai 2017

insert_comment2

*Cris d'effroi dans l'assemblée*

Si on m'avait dit un jour que j'écrirais ces lignes, je n'y aurais pas cru. Avant d'être enceinte, et même pendant ma grossesse, j'étais totalement convaincue que je n'essaierais JA-MAIS les couches lavables. Mon regard de néophyte trouvait que ça avait l'air de demander bien trop d'organisation pour quelqu'un comme moi. Et puis bon, un seul coup d'oeil sur notre bac à linge débordant me donnait raison : les couches lavables, très peu pour nous !

Des couches jetables aux couches lavables : ce qui m'a fait changer d'avis

Et puis j'ai accouché. Les 2 premiers mois, j'avais bien d'autres préoccupations que le choix des couches. On trouvait des pampers en super promo, à chaque change, hop, on jetait dans la poubelle-à-couche-qui-capture-les-odeurs, et emballé c'est pesé, on n'en parle plus. 

Et puis quand même, petit à petit, mon côté radin a repris le dessus. Flûte quoi, à 17 ou 20 cts la couche, c'est quand même une sacré somme qui part à la poubelle chaque semaine ! Alors j'ai commencé à fouiner sur internet, pour me renseigner, de loin, sur les couches lavables. J'avais plusieurs à priori : c'est compliqué, ça demande de l'organisation, c'est cher. Il m'a fallu plus d'un mois pour éplucher tous les sites, lire plein de témoignages, et me faire un avis. Ce qui m'a fait craquer ? La marque Applecheeks, qui proposait une couche lavable avec des licornes (qui a dit "victime du marketing" ?). J'ai acheté 2 couches, et quelques inserts, je me suis incrustée dans un groupe Facebook de vente/échange de couches lavables d'occasion, et go !

Les couches lavables : TE1, TE2, TE3 ? Au secours !

L'univers des couches lavables possède son propre vocabulaire, et ses propres abréviations. CL, pour couches lavables, et puis des choses plus obscures, comme TE1, TE2, TE2, inserts, doublures, boosters, culottes de protection... Au tout début, j'ai plusieurs fois fermé des onglets en soupirant un "pff je comprends rien, flemme". Et puis à force de lire des choses, j'ai fini par m'y retrouver (à peu près) (en tout cas j'ai trouvé ce que je voulais).

Le monde des couches lavables

Le monde des couches lavables, vue d'artiste

Avant toute chose, petit lexique. Les couches dont je vais vous parler sont des "Tout-en". Tout-en-1, Tout-en-2, Tout-en-3. Il existe d'autres sortes de couches lavables, mais 1) Je n'envisageais pas de les utiliser, et 2) Je n'ai pas envie que cet article fasse 40 pages, donc on va se concentrer sur les Te.

Les TE1 existent sous plusieurs formes. La TE1 de base s'utilise comme une couche jetable, à la différence près qu'au lieu de mettre la couche sale à la poubelle, vous la mettez à laver. L'insert absorbant est inclus dans la couche, impossible de faire plus simple. Par contre, elles mettent généralement plus de temps à sécher, puisque l'insert est dans la couche.

Couche lavable TE1

TE1 avec insert cousu + poche pour ajouter un insert supplémentaire

Pour cette raison, on trouve un autre modèle de TE1 : les TE1 à poche ! Le principe est le même sauf que l'insert est à part, et se glisse dans une poche à l'intérieur de la couche. Pour le séchage, la couche sèche d'un côté, l'insert de l'autre, ça va plus vite !

TE1 à poche

TE1 à poche

Les TE2 fonctionnent un peu comme les TE1 à poche, sauf qu'au lieu de glisser l'insert dans la couche, il suffit de le poser dessus (ou de le pressionner quand c'est possible, ça dépend des marques). L'avantage, c'est qu'il suffit du coup de changer l'insert (sauf cas de débordement majeur), et la couche en elle-même peut resservir pour 2 ou 3 changes. Ca permet d'acheter moins de couches (mais plus d'inserts), et ça fait moins de lessive ! 

Les TE3 sont parfois appelées couches hybrides, parce qu'elles peuvent s'utiliser avec des éléments lavables ou jetables. Le principe est simple : il y a 3 éléments. La couche, dans laquelle se fixe une nacelle, la nacelle (élastiquée, ce qui permet de limiter encore plus les fuites), et l'insert. L'insert peut être jetable ou lavable : il existe des inserts biodégradables qu'il suffit de jeter dans les toilettes, ce qui peut être pratique en balade. Sinon, vous pouvez utiliser des inserts lavables comme pour les autres couches. 

Couches lavables TE2 : le choix économique

Ici nous avons opté pour les TE2, histoire de ne pas être obligés d'acheter trop de couches. Et pour continuer dans les économies, on les a prises en taille unique ! (TU pour les intimes). Les couches vont (en théorie) de 3 à 15 kg, et se règlent grâce à des pressions, pour s'adapter à la morphologie du bébé. Il en existe aussi à scratch, mais j'avoue que ça me tentait moins, parce que le scratch s'use vite.

Nous avons commencé avec 2 couches Applecheeks, et des super inserts "effet au sec", rien n'étant trop beau pour le royal fessier de Mini Chat. Comme on avait aussi pris des inserts "pas-effet-au-sec", on a complété ça avec des voiles en polaire à poser dessus. Donc en gros, quand on change Mini Chat, on attrape une couche, on pose l'insert (et le voile si besoin), on pose les fesses bien au milieu de la couche, et on clipse les pressions. Si on compare avec des jetables, il y a juste la pose de l'insert qui change, et encore, on pourrait imaginer que des gens organisés placeraient directement l'insert dans la couche en les rangeant après le lavage...

Couche lavable Applecheeks

La fameuse couche licornes

J'avoue tout, à la première utilisation, on a eu une fuite. Mais je plaide coupable, parce que j'avais compris que les pressions permettaient de régler la taille de la couche au niveau des hanches, et j'avais pas percuté qu'on pouvait aussi la régler "en hauteur". Du coup forcément, c'était un peu grand...

Mais depuis, aucune fuite à déplorer. Ni le jour, ni la nuit, ni en balade. On va progressivement écouler notre stock de Pampers quand on part en week-end, ou qu'on va passer la soirée chez des copains (parce qu'on les a, et qu'on va pas les mettre à la poubelle, et que c'est quand même pratique en vadrouille), mais à terme je pense qu'on n'aura même plus besoin d'en acheter.

Couches lavables

En plus, ça fait une jolie guirlande quand on les mets à sécher

Conseils pratiques

Avant d'investir, réfléchissez à vos besoins. Est-ce que vous voulez directement éliminer les couches jetables de votre quotidien ? Est-ce que vous recherchez avant tout la facilité (et donc plutôt des TE1) ? Si votre enfant est gardé, en crèche ou chez un.e assistant.e maternel.le, est ce que les personnes qui vont l'accueillir sont d'accord pour utiliser des couches lavables ? 

Une fois que vous aurez déterminé ce que vous voulez, commencez par regarder ce que vous pouvez trouver d'occasion. Il y a plusieurs avantages liés à un achat d'occasion : 

  • Les couches ont déjà été lavées, leur capacité d’absorption est donc optimale. Bien souvent, elles auront même été décrassées avant la vente : du temps de gagné, et l'assurance de couches impeccables !
  • Les marques : vous pourrez probablement trouver un lot contenant des couches de marques différentes, ce qui vous permettra de tester plusieurs choses avant d'en racheter d'autres. Toutes les marques ne conviennent pas forcément à la morphologie de votre enfant, et il est plutôt risqué d'acheter un méga-pack à 300€ sans savoir si cela vous/lui conviendra...
  • Le prix ! Couches d'occasion = prix réduit. N'hésitez pas à comparer les différents lots, et à discuter avec les vendeurs pour en savoir plus, notamment sur l'état des élastiques, des scratchs et des pressions.

Pour finir, je vous laisse le lien du guide éco-bébé, qui rassemble toutes les informations de base et pourra probablement répondre aux questions qu'il vous reste !

Commentaires


Solstyce :

Super article 😊
Nous, pour le commencement, on était passés par une asso près de chez nous qui faisait de la location de packs de CL. On expliquait à la personne le fonctionnement qui nous tentait le plus (TE2 pour nous aussi), elle a vu la morphologie de Chatoune et elle nous a fait une sélection d'une quinzaine de changes qu'on a pu tester pendant un mois ! On a trouvé ça vraiment génial parce que j'avais lu pas mal de témoignages de parents qui avaient investis dans des CL avant la naissance par exemple mais qui ne convenaient pas du tout à la morphologie du bébé, et ça me faisait un peu flipper! La du coup, on a pu investir juste dans la marque qui convenait le mieux à Chatoune 😊
Et puis son assistante maternelle a tout de suite accepté ce qui nous a bien arrangé !


Extrait de vie :

Oui ça se fait de plus en plus la location de kits ! C'est vraiment bien de pouvoir tester avant d'investir.

Moi j'étais plus en mode "on en teste une ou deux pour voir si on s'en sort", donc j'ai commandé un peu au pif au début, et ouf, pas de mauvaise surprise niveau morpho.

Et c'est top que son assistante maternelle ait accepté les CL, elles ne le font pas toutes !